22 février 2024

Daily Impact European

We are an independent daily

THE SHANG-SI FESTIVAL AT THE PARC DE SCEAUX

The Boyan association is an association founded by young sinology enthusiasts in France and fans of Hantu, traditional Chinese clothing.
L’association Boyan est une association fondée par de jeunes amateurs de sinologie en France et des fans du Hantu, tenue traditionnelle chinoise.
Chaque année, elle partage la nature en invitant les promeneurs à admirer les cerisiers en fleurs roses au parc de Sceaux, dans une ambiance festive traditionnelle chinoise théâtre-chant, danse classique de groupe, concerts, démonstrations de Tai-chi, cérémonie du thé, tirage-au-sort,  nombreux cadeaux, .etc..
En région parisienne, cette fête a généralement lieu autour du 23 avril au Parc de Sceaux (92). Les participants portent le costume traditionnel, le Hanfu etvle pique-nique est organisé sous les cerisiers en fleurs.
La Fête de Shang-Si
La Fête de Shang-Si  est aussi connue sous le nom de fête du double 3 (三月三) car elle est célébrée le troisième jour du troisième mois lunaire, lors de la célébration du Shangsi (上巳节) reconnu sous ce nom. Célébrée par de nombreuses minorités dont l’ethnie Han,  on dit qu’il s’agit aussi du jour d’anniversaire de l’Empereur Jaune (Huangdi 皇帝), considéré comme l’ancêtre de tous les chinois.
Après la Fête de Qingming, fête du balayage des tombes, tradition unique dans la culture asiatique, les Chinois ont pour habitude de célébrer la Fête de Shangsi. Depuis la dynastie Han, les rituels du Qingming étaient de chasser les mauvais esprits et apaiser les âmes errantes au bord de l’eau  lors du jour de Shangsi. Cette journée était l’occasion d’exprimer ses sentiments et d’échanger des herbes aromatiques entre amoureux.
Avec le temps, les rituels ont évolué en promenades à la campagne et en pratiques d’activités gracieuses pour profiter du grand air en couple ou en famille. On peut donc la comparer à une fête bucolique.
Ancienne célébration, remontant à la dynastie Zhou (1046-256 av. JC), on dit  qu’elle aurait pour origine un dîner près de la rivière Qushui. D’autres pensent qu’il s’agissait d’une tradition dont le but était de s’immerger dans la rivière pour éloigner le mal. Un sacrifice était organisé sur les bords de la rivière afin d’y honorer les ancêtres puis on allait se baigner dans la rivière avec des herbes qui permettaient de purifier le corps. Enfin, on allait se promener. Décrites dans le livre de Song (送书) ces traditions ont évolué avec les dynasties.
Shang-Si selon les dynasties
Durant la dynastie Han, un repas a été ajouté au bord de la rivière ainsi que des prières pour les descendants. Le jour de la célébration du Shangsi fut décidé durant la dynastie Wei et Jin (220-420).
Cette fête fut d’abord célébrée par toutes les minorités et l’ethnie Han. De nos jours, seuls les minorités Zhuang, Buyi, Dong et quelques familles Han  vivant dans des endroits reculés continuent à la fêter. Pour ces derniers, la tradition n’a pas beaucoup changé, ils fêtent Shangsi en allant au bord de l’eau pour pique-niquer, boire du vin jaune, cueillir des orchidées et se laver dans l’eau de la rivière afin de se purifier et retirer le mauvais oeil. Très pratiquée au Japon, elle porte le nom d’Hira Matsuri.
Pour les Zhuang, cette fête est appelée “Jour de la déesse chantante”.  Selon la légende, une fille Zhuang nommée Liu Sanjie a battu au chant 3 jeunes hommes, grâce à la beauté de sa voix. Elle fut ensuite emmenée au ciel sur le dos d’une carpe et devint “la Déesse  Chantante”. Depuis, ce jour est devenu un jour où l’o danse et on chante pour exprimer son amour à l’être aimé.
Selon la légende, le Shang-Si est l’anniversaire de Buluotuo, personnage légendaire  et ancêtre de nationalité Zhuang. Personnage mythique de la littérature orale de l’ethnie Zhuang, dieu de la création de l’Univers, des ancêtres et de la moralité. Journée importante dans le Guangxi, ce jour est important pour le peuple Zhuang car on y vénère ses ancêtres ainsi que Pangu et Buluotuo. Les jeunes hommes et femmes se réunissent dans les rues pour chanter des chansons puis se regroupent autour d’un pique-nique au bord de la rivière et vont ensuite se baigner pour se purger du mauvais esprit.

Chez les Dong, on exécute des compétitions, on regarde des combats de taureaux ou d’oiseaux et on participe à des chants. la journée se termine sous des feux d’artifice.

Les Buyi prient les dieux de la montagne et de la communauté. Ils font des offrandes de cochon et de riz gluant tout en visitant les villages aux alentours.